Bourse en ligne avec Accrobourse

Guide de la bourse

fleche Analyse technique
fleche Analyse fondamentale
fleche Banques en ligne
fleche Krach boursiers
fleche Forex
fleche Trackers
fleche OPCVM
fleche Indices boursiers
fleche Futures
fleche Warrants
fleche SRD
fleche Fiscalité
fleche CFD

La valeur de la semaine par François TINDILLERE

François TINDILLERE, titulaire d'un troisième cycle en gestion de patrimoine et spécialiste en valeurs boursières vous conseille chaque semaine une valeur à l'achat sur la base d'une analyse fondamentale. en savoir plus..

Guide du day trader

fleche Techniques de day trading
fleche Points pivots
fleche Vagues d’elliott
fleche Fiscalité du trader actif

Liste des courtiers

fleche Fortuneo
fleche Boursorama
fleche Binck
fleche Bourse Direct
fleche Cortal Consors

Bourse: le point sur les marchés par Gilles CAYE

Gilles CAYE, diplômé de l’ESSCA et de l’Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC.
Il est également écrivain et auteur de l’ouvrage «  j’apprends la bourse à ma  mère ».
Chaque semaine, il reviendra pour nous sur les évenements boursiers de la semaine écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir. en savoir plus..

Sites Comparagroup

fleche Comparavie
fleche Comparabourse
fleche Comparalivrets
fleche Comparabanques
fleche Comparaforex
fleche Comparaplacements

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Courtiers en ligne

fleche Définition
fleche les courtiers en ligne
fleche Brochures bourse

Conseils boursiers

fleche Valeur de la semaine
fleche Analyse technique hebdo
fleche Palmarès boursiers

Placements

fleche Super livret
fleche Assurance vie
fleche PEA et compte titres

Bourse en direct

fleche CAC 40
fleche Dow Jones
fleche Actualités Boursières

22/03/2010 - Les marchés actions toujours attentistes

Le CAC40 a fini la semaine dernière à l'équilibre (-0,05%). Ce fut une semaine un peu pour rien en quelque sorte, notamment si on se réfère à la question européenne sur la Grèce pour laquelle toute solution a été repoussée à jeudi et vendredi prochain, dates auxquelles se tiendra le sommet européen des chefs d'Etat. Sur le plan graphique, la plupart des indices actions sont en contact avec des résistances majeures. Le point de cette semaine fait ainsi la priorité à la situation des principaux indices et renforce le sentiment que ce début de printemps, si ce n'est ce mois de mars comme annoncé en tout début de mois, pourrait être décisif pour la suite.

. Des données statistiques conformes aux attentes – Peu d'initiatives ont été prises compte tenu de publications économiques globalement en ligne avec le consensus des économistes. La production américaine en février a progressé très légèrement de 0,1 % et l'indice d'activité de la région de New York s'est légèrement contracté à 22,86 pour ce mois de mars contre 24,91 en février. Celui de la région de Philadelphie est en revanche en légère croissance à 18,9 après 17,6 le mois dernier.
Les permis de construire ont fléchi de 1,6 % sur un mois en février et les mises en chantier de 5,9 % mais ces chiffres ne remettent pas en cause le profil général de stabilisation fragile en cours depuis de nombreux mois.

. L'Europe et la question grecque en suspend – L'Eurogroupe et l'Ecofin qui se tenaient en début de semaine n'ont pas permis de faire émerger une solution à la crise grecque, ce qui a induit un nouveau fléchissement de l'euro à 1,3537 $ contre près de 1,38 $ en début de semaine.
La seule amélioration, toute temporaire, aura été initiée mardi par le maintien de la note de crédit de la Grèce à BBB+ par Standard & Poor's qui lève sa 'mise sous surveillance' de la notation mais lui laisse 'une perspective négative' à la suite de la présentation par le gouvernement grec ce 16 mars des mesures propres à réduire son déficit de 4 % en 2010, qui semblent donc avoir été assez concluantes pour l'agence.

. Meilleur diagnostic de la Fed sur l'emploi – La banque centrale américaine a maintenu ses taux directeurs dans une fourchette de 0 à 0,25 % sans changement. Elle a toutefois fait évolué son appréciation de la situation sur l'emploi pour laquelle elle ne constate plus de dégradation mais plutôt une stabilisation.

→ Le Dow Jones a réussi à rejoindre 10 819 points au plus haut avant de refluer vendredi sur 10 741,98 points, en conformité avec notre analyse de la semaine passée qui indiquait « en cas de franchissement haussier, l'objectif graphique dépasse difficilement 10 800  compte tenu de la présence d'une autre résistance historique»
En point de synthèse ci-dessous, l'indice américain est en effet confronté à cette ligne d'appui horizontale en bleu mais également à une importante résistance baissière qui a pris naissance sur les records de 2007 (rose)

Le marché américain restant le marché directeur sur la planète, tous les regards sont centrés sur la position du Dow Jones. Une situation largement partagée par de nombreux autres indices comme en Allemagne où la bourse de Francfort est également en attente sous une résistances très importante.

On notera également une configuration similaire pour l'indice des valeurs bancaires américaines ci-dessus (Bank Index) qui pourrait être le catalyseur du mouvement à venir.

→ A la bourse de Paris, le CAC 40 présente ci-dessous un panorama graphique où les acheteurs sont également confrontés à une importante résistance baissière qui est née également à partir des sommets de 2007 mais aussi une seconde ligne de front horizontale sur 4080-4100 points susceptible de voir les vendeurs se manifester plus fermement.

Pour la semaine à venir, le zoom sur le second graphique, dénote toujours une situation d'attentisme entre cette résistance historique, le canal ascendant (pointillés) et l'ancien gap du 6 octobre 2008 (parallèles grises)

Les opérations de trading court sont à privilégier dans ce contexte dans l'attente d'un signal clair en sortie de zone.



En cas de rupture à la hausse (carré vert), les probabilités s'élèveraient dans le sens d'un ralliement des plus hauts de janvier.
Sous les plus bas de vendredi et 3 900 points, un retour sur le support ascendant serait en ligne de mire mais sans remise en cause de la tendance haussière largement soutenue par les moyennes mobiles court et moyen terme (carré orange) Dessous, un retour sur la moyenne mobile à 200 jours (noir) serait par contre à redouter.

→ Les principaux rendez vous à retenir concernent :

. Aux USA, l'immobilier mardi et mercredi avec respectivement les chiffres des ventes dans l'immobilier ancien et neuf mais aussi, le 24 à 13H30, le chiffre des commandes de biens durables pour février anticipé à + 0,5 % après + 2,6 % en janvier. Le chiffre final du PIB pour le 4ème trimestre est attendu vendredi à 5,9 % comme précédemment annoncé et le chiffre final du sentiment du consommateur (U.Michigan) à 73 contre 72,5 initialement.

. En Europe, mercredi on suivre l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10 heures, et également à la même heure, l'indice des directeurs d'achat du secteur privé de la zone euro pour lequel une stabilisation est attendue à 53,5 après 53,7.

Les regards se tourneront, après des semaines de doutes, d'indécisions et finalement semaine dernière d'élévation du ton entre les différents pays à propos de la Grèce, sur le Conseil Européen qui aura lieu les 25 et 26 mars avec au centre des débats des chefs d'État les finances publiques grecques. Les taux à 10 ans de ce pays sont enfin susceptibles de se dégager à cette occasion de leur configuration en triangle baissier comme signalé dans le point de marché de la semaine passée.

 

Gilles Caye

 

Site édité par Comparagroup.2010 Copyright.