Bourse en ligne avec Accrobourse

Guide de la bourse

fleche Analyse technique
fleche Analyse fondamentale
fleche Banques en ligne
fleche Krach boursiers
fleche Forex
fleche Trackers
fleche OPCVM
fleche Indices boursiers
fleche Futures
fleche Warrants
fleche SRD
fleche Fiscalité
fleche CFD

La valeur de la semaine par François TINDILLERE

François TINDILLERE, titulaire d'un troisième cycle en gestion de patrimoine et spécialiste en valeurs boursières vous conseille chaque semaine une valeur à l'achat sur la base d'une analyse fondamentale. en savoir plus..

Guide du day trader

fleche Techniques de day trading
fleche Points pivots
fleche Vagues d’elliott
fleche Fiscalité du trader actif

Liste des courtiers

fleche Fortuneo
fleche Boursorama
fleche Binck
fleche Bourse Direct
fleche Cortal Consors

Bourse: le point sur les marchés par Gilles CAYE

Gilles CAYE, diplômé de l’ESSCA et de l’Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC.
Il est également écrivain et auteur de l’ouvrage «  j’apprends la bourse à ma  mère ».
Chaque semaine, il reviendra pour nous sur les évenements boursiers de la semaine écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir. en savoir plus..

Sites Comparagroup

fleche Comparavie
fleche Comparabourse
fleche Comparalivrets
fleche Comparabanques
fleche Comparaforex
fleche Comparaplacements

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Courtiers en ligne

fleche Définition
fleche les courtiers en ligne
fleche Brochures bourse

Conseils boursiers

fleche Valeur de la semaine
fleche Analyse technique hebdo
fleche Palmarès boursiers

Placements

fleche Super livret
fleche Assurance vie
fleche PEA et compte titres

Bourse en direct

fleche CAC 40
fleche Dow Jones
fleche Actualités Boursières

22/02/2010 - CAC 40 : retournement haussier à confirmer

L'indice phare de la bourse de Paris a opéré un retournement à la hausse semaine dernière permettant au CAC  de reprendre 4,45 % à 3 769,54 points sur fond de pression accrue de la part de l'Union Européenne vis à vis de la Grèce, d'indicateurs américains bien orientés et d'une situation technique qui a basculé en faveur des acheteurs sur un horizon court terme.

. Europe  - La pression baissière a continué à peser sur l'Euro mais l'indice de confiance des investisseurs allemands (ZEW) à nouveau en baisse à 45,1 contre 47,2 en janvier a dépassé les 42 anticipés par le consensus donnant un peu de répit mardi à l'affaiblissement de la monnaie unique.

* Le conseil pour les affaires économiques et financières de l'Union Européenne (ECOFIN) qui réunit les Ministres des Finances des 27 pays membres a précisé également mardi, dans la foulée du sommet de Bruxelles des chefs d'État à Bruxelles qui s'est tenu la semaine précédente, les mesures prises vis à vis de la Grèce :

  • aucun soutien financier n'est engagé mais une mise sous surveillance étroite est établie sous l'égide de la Commission Européenne (le gendarme budgétaire européen), de la BCE et du FMI.
  • La Grèce devra démontrer d'ici le 16 mars prochain sa capacité à réduire son déficit de 4 % sur 2010 dans le cadre de son plan de réduction globale à l'horizon 2012/2013. A défaut de présenter des éléments concluants, l'Union Européenne exigera des mesures complémentaires.

→ Après l'absence des investisseurs américains pour cause de Presidents' Day lundi, la journée de mardi a permis de libérer un peu de champ aux acheteurs.

. Indicateurs avancés US en hausse.  Les indices d'activité manufacturière des régions de New York et de Philadelphie sont ressortis en hausse mais l'orientation des nouvelles commandes pour l'un et des anticipations à 6 mois pour l'autre continuent leur légère décrue.
Sur le plan national, les 10 indicateurs avancés composants l'indice du Conference Board, ont progressé de 0,3 % dans leur ensemble pour le 10ème mois consécutif en janvier après 1,2% en décembre permettant d'établir un nouveau record à 107,4.
Concernant, la production industrielle, la hausse s'est élevée à 0,9 %, au-delà des attentes et après 0,7 % en décembre.

. Résultats de sociétés. 13 sociétés du CAC 40 produisaient leurs résultats financiers pour le 4ème trimestre et l'année 2009 après les publications des sociétés américaines. Les opérateurs ont opéré un tri assez dur valeur par valeur, notamment sur Société Générale qui a vu sa hausse coupée nette jeudi compte tenu d'une perte de
563 millions d'euro dans la banque de financement et d'investissement après 6 mois en terrain positif. Le résultat net ressort cependant supérieur aux attentes.

. Relèvement du taux d'escompte de la Fed. Après bourse jeudi soir, la Fed a annoncé relever son taux d'escompte de 0,50 à 0,75 % destiné au financement d'urgence des banques tout en précisant que ceci ne remettait pas en cause les financements pour les particuliers et les entreprises. Néanmoins cela met fin au cycle d'assouplissement des taux qui avait justement débuté par cette mesure au début de la crise.

La nouvelle a pris un peu par surprise le marché mais une autre surprise via la baisse de l'inflation sous-jacente (hors éléments volatils tels que l'alimentation et l'énergie) a diminué de 0,1 % sur un mois en janvier aux USA contre + 0,1 % attendu, un chiffre négatif plus vu depuis plus depuis un peu plus d'un quart de siècle, qui a calmé les craintes en matière  d'inflation que le relèvement des taux pouvait laisser supposer en filigrane.

→ Sur le plan technique, le CAC 40 valide une figure chartiste caractéristique de retournement sous la forme d'un island reversal ou île de retournement constituée de chandeliers journaliers totalement isolés par le gap baissier du 5 février et le gap haussier de mercredi dernier.


  • Et maintenant ?

La portée de ce retournement se limite à un horizon de court terme. Le retournement de la moyenne mobile à 20 jours (gris clair) est ainsi à confirmer et le comblement du gap 3 669,04 – 3 700,19 points invaliderait le renversement à la hausse.

A plus long terme, la principale difficulté pour les haussiers est représentée par la résistance
oblique haussière, ancien support du canal ascendant moyen terme. La configuration est donc pour l'instant celle d'un simple pull-back après rupture dudit canal.

La zone autour de 3 800 points (pointillés bleus) va être prépondérante pour déterminer le passage d'un rebond de nature court terme à une poursuite de la hausse à moyen terme. Après avoir obligé les vendeurs à découvert à se racheter les haussiers ont là une seconde opportunité de les pousser de la sorte à partir de ce seuil avec un objectif qui s'ouvrirait dans cette éventualité avec des probabilités assez élevées en direction du gap 3 862,16-3 859,65 points.

→ Sur le plan des publications macro-économiques, les principaux rendez-vous cette semaine concernent des évolutions plutôt stables :

. la 2nd estimation du PIB US au titre du 4ème trimestre initialement divulguée à + 5,7 % est attendue à 5,6 suivant le consensus des économistes.

. Immobilier - Mardi l'indice Case-Shiller pour décembre est attendu en baisse de 3 % après - 5,3 %. Mercredi, le marché attend une très légère progression des ventes de maisons neuves le mois dernier comme vendredi pour les ventes dans l'ancien.

. la confiance du consommateur le 23 selon le Conference Board est anticipée en légère décrue à 55 contre 55,9 antérieurement. L'indice suivant l'Université du Michigan est attendu vendredi à 73,9 après 73,7.

Les commandes de biens durables sont par contre attendues en forte hausse à +1,5 % jeudi à 14H30 après 0,3 % en décembre.

Concernant l'euro, la monnaie européenne a enfoncé son support étudié dans le point de marché du 8 février avec un plus bas jeudi à 1,3458 $. Le Dow Jones termine la semaine à 10 402,35, soit + 3 % en 4 séances.

Gilles CAYE.

Site édité par Comparagroup.2010 Copyright.