Bourse en ligne avec Accrobourse
2.14 bourse_728x90_décembre

Guide de la bourse

fleche Analyse technique
fleche Analyse fondamentale
fleche Banques en ligne
fleche Krach boursiers
fleche Forex
fleche Trackers
fleche OPCVM
fleche Indices boursiers
fleche Futures
fleche Warrants
fleche SRD
fleche Fiscalité
fleche CFD

La valeur de la semaine par François TINDILLERE

François TINDILLERE, titulaire d'un troisième cycle en gestion de patrimoine et spécialiste en valeurs boursières vous conseille chaque semaine une valeur à l'achat sur la base d'une analyse fondamentale. en savoir plus..

Guide du day trader

fleche Techniques de day trading
fleche Points pivots
fleche Vagues d’elliott
fleche Fiscalité du trader actif

Liste des courtiers

fleche Fortuneo
fleche Boursorama
fleche Binck
fleche Bourse Direct
fleche Cortal Consors

Bourse: le point sur les marchés par Gilles CAYE

Gilles CAYE, diplômé de l’ESSCA et de l’Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC.
Il est également écrivain et auteur de l’ouvrage «  j’apprends la bourse à ma  mère ».
Chaque semaine, il reviendra pour nous sur les évenements boursiers de la semaine écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir. en savoir plus..

Sites Comparagroup

fleche Comparavie
fleche Comparabourse
fleche Comparalivrets
fleche Comparabanques
fleche Comparaforex
fleche Comparaplacements

Courtiers en ligne

fleche Définition
fleche les courtiers en ligne
fleche Brochures bourse

Conseils boursiers

fleche Valeur de la semaine
fleche Analyse technique hebdo
fleche Palmarès boursiers

Placements

fleche Super livret
fleche Assurance vie
fleche PEA et compte titres

Bourse en direct

fleche CAC 40
fleche Dow Jones
fleche Actualités Boursières

15/11/2010 - Marchés financiers : le doute s'immisce avec la Chine et l'Irlande

La bourse de Paris a subi un petit coup de massue à court terme la semaine dernière avec un décrochage vendredi à l'ouverture consécutif à la chute de 5,16% de la bourse de Shanghai et au regain de tension sur les taux irlandais en marge du G-20.

Le CAC 40 perd 2,19 % sur la semaine avec une clôture à 3831,12 points qui fragilise la tendance haussière avant une semaine où l'agenda économique et financier sera beaucoup plus chargé.

. La Chine souhaite réduire la spéculation – La Banque ¨Populaire de Chine, c'est à dire la banque centrale chinoise, a annoncé mercredi relever de 0,50 % les réserves obligatoires des banques à compter de mardi prochain devant la forte progression des crédits et de la masse monétaire ces derniers mois. Par ailleurs, l'inflation qui atteint de nouveaux plus hauts à 4,4 % sur un an et la progression supérieure à 10 % des prix immobiliers ont nourri en fin de semaine de nouvelles anticipations de resserrement complémentaire de la politique monétaire du pays qui a engendré le décrochage du marché actions à Shanghai.

Les matières premières dont la Chine tire la demande mondiale ont été les premières

à accuser le coup dans un marché qui est en effervescence depuis la fin août, date à laquelle les anticipations de l'assouplissement monétaire américain ont engagé un mouvement de spéculation notamment en réponse à la baisse du dollar.

Total (plus importante valeur du CAC40), Air liquide ou encore Lafarge ont subi en conséquence les plus forts replis à la bourse de Paris menant au décrochage de l'indice le 12 novembre à l'ouverture.

. Regain de tensions sur les spreads de taux de la zone euro – Parallèlement, la question des finances publiques des pays les plus fragiles de la zone euro s'est ré-invitée progressivement cette semaine via la hausse des taux d'intérêts irlandais, grecs, portugais et espagnols.

La question du déficit irlandais record à 32 % du PIB, dont les 2/3 en raison du plan de sauvetage des banques, a atteint son paroxysme avec un spread de taux à long terme entre l'Irlande et l'Allemagne à plus de 6 % lors du G-20 à Séoul. Les positions allemandes fermes sur le sujet de la mise en place d'un cadre permettant d'organiser des faillites de manière ordonnée dans le cas de la défaillance d'un État européen ont attisé les craintes et les spéculations négatives sur l'Irlande particulièrement.


Au demeurant, si la situation irlandaise est difficile et celle de certaines de ses banques tout à fait périlleuse, la position des bourses grecque, irlandaise ou portugaise ci-dessous montre qu'il existe comparativement à la crise de ce printemps des différences notables et de grandes divergences dans l'évolution des principaux indices européens.

Les marchés irlandais et grecs n'ont pas encore basculé à la baisse. C'est cependant un point à suivre de près la semaine prochaine. De même dans une optique de suivi de l'euro en particulier et du risque de contagion de manière générale, on suivra en premier lieu la position de la bourse de Madrid qui a rebondi vendredi sur un important support.

Alors que le Dow Jones et le Dax ont réussi à se maintenir au-delà de leur moyenne mobile à court terme, le CAC 40 alourdi par la chute de Total notamment entaille assez assez sérieusement la tendance haussière à court terme même si le gap du 13 octobre dernier entre 3766 et 3756 reste valide pour une continuation haussière.


On surveillera en priorité les supports et résistances en noir lors d'une semaine qui verra la publication :

  • des ventes au détail dès ce lundi à 14H30 attendues en hausse de 0,7 % pour octobre aux USA et l'indice d'activité de la région de NY pour ce mois de novembre en baisse à 11,7.

  • Mardi, la production industrielle US est attendue en hausse de 0,3 % après -0,2 % septembre

  • Mercredi, ce sera au tour de l'inflation (+0,3%) et des permis de construire à 14H30

  • Enfin, jeudi les indicateurs avancés sont anticipés à + 0,6 % et l'indice de la région de Philadelphie pour novembre attendu en hausse à 4,5.

Gilles Caye

Site édité par Comparagroup.2010 Copyright.