Bourse en ligne avec Accrobourse

Guide de la bourse

fleche Analyse technique
fleche Analyse fondamentale
fleche Banques en ligne
fleche Krach boursiers
fleche Forex
fleche Trackers
fleche OPCVM
fleche Indices boursiers
fleche Futures
fleche Warrants
fleche SRD
fleche Fiscalité
fleche CFD

La valeur de la semaine par François TINDILLERE

François TINDILLERE, titulaire d'un troisième cycle en gestion de patrimoine et spécialiste en valeurs boursières vous conseille chaque semaine une valeur à l'achat sur la base d'une analyse fondamentale. en savoir plus..

Guide du day trader

fleche Techniques de day trading
fleche Points pivots
fleche Vagues d’elliott
fleche Fiscalité du trader actif

Liste des courtiers

fleche Fortuneo
fleche Boursorama
fleche Binck
fleche Bourse Direct
fleche Cortal Consors

Bourse: le point sur les marchés par Gilles CAYE

Gilles CAYE, diplômé de l’ESSCA et de l’Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC.
Il est également écrivain et auteur de l’ouvrage «  j’apprends la bourse à ma  mère ».
Chaque semaine, il reviendra pour nous sur les évenements boursiers de la semaine écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir. en savoir plus..

Sites Comparagroup

fleche Comparavie
fleche Comparabourse
fleche Comparalivrets
fleche Comparabanques
fleche Comparaforex
fleche Comparaplacements

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Courtiers en ligne

fleche Définition
fleche les courtiers en ligne
fleche Brochures bourse

Conseils boursiers

fleche Valeur de la semaine
fleche Analyse technique hebdo
fleche Palmarès boursiers

Placements

fleche Super livret
fleche Assurance vie
fleche PEA et compte titres

Bourse en direct

fleche CAC 40
fleche Dow Jones
fleche Actualités Boursières

12/04/2010 - L'épée de Damoclès des taux grecs reste toujours présente

La semaine passée aura été l'occasion d'un contre-pied sur les marchés actions avec une nouvelle flambée des taux longs grecs qui aura remis sous pression les bourses européennes mais également l'euro.
Le CAC 40 reste néanmoins très résilient et le trend haussier bien en place aura permis d'amortir l'impact sans dégât sur le plan graphique. Alors que le marché va bientôt entrer dans la saison des publications des résultats des sociétés au titre du 1er trimestre, la semaine qui s'annonce aura toujours comme principal sujet d'inquiétudes, la situation des finances publiques grecques.

Indicateurs avancés en progression - Dans la foulée des bons indicateurs d'activité du secteur manufacturier et des créations d'emplois aux USA le mois dernier, l'indice ISM d'activité du secteur des services américain est ressorti à 55,6 en mars au plus haut depuis 4 ans. Les nouvelles commandes progressent fortement à 62,3.

2 premières sur le marché obligataire :

Lundi, à l'occasion d'une émission d'obligations à 10 ans du Trésor américain indexées sur l'inflation à hauteur de 8 milliards de dollars, la demande des investisseurs à atteint 3,43 fois le montant offert, soit le plus haut niveau jamais atteint depuis la première émission de ce type en 1997.

Une part des investisseurs cherchent à se diversifier des obligations classiques et/ou à se couvrir vis à vis de l'inflation alors que le pétrole reste ferme à 85$ le baril.

Les taux d'intérêts des obligations gouvernementales grecques à 10 ans se sont envolés jeudi à près de 7,50%, à un niveau plus observé depuis 12 ans.
Le différentiel de taux avec les obligations allemandes de même durée (Bund) qui font référence en Europe s'est élevé à 4,40 % formant une nouvelle jambe de hausse alors que des émissaires du FMI étaient à Athènes et que le gouvernement révisait un peu à la hausse son déficit budgétaire.



L'euro (2nde courbe) a subi un second accès de faiblesse en direction de son support ascendant historique actuellement aux alentours de 1,32-1,33 $ avant de se ressaisir sous la forme d'un double bottom (double creux) en direction de 1,35 $.

Cette configuration de très court terme en cas d'achèvement et de dépassement des 1,36 $ permettrait de prolonger le rebond en direction de 1,38 $ invalidant le mouvement baissier en place depuis la fin 2009.


Comme évoqué il y a 15 jours via un panorama de l'euro-dollar sur 10 ans le moment est crucial compte tenu de la présence du support ascendant historique (bleu) en place depuis l'avènement de l'euro.
L'attention se centrera à ce sujet cette semaine sur les modalités du plan d'aide présenté le 25 mars dernier qui divulguait simplement les grands principes d'intervention mais non les aspects pratiques d'application. Des tractations sont en cours depuis le 9 avril et devraient durer vraisemblablement jusqu'à vendredi prochain date où se tiendra la réunion des banquiers centraux et ministres des finances européens à Madrid, destinée entres autres à définir précisément les modalités d'application du plan d'aide à la Grèce sous l'égide de l'Union Européenne et du FMI dans le cadre de l'accord défini fin mars.
On parle pour l'instant d'une aide de 80 Milliards d'euros sur 3 ans, dont 40 Milliards dès la première année

Le CAC 40 termine la semaine en progression mais avec un trou d'air important jeudi à l'occasion des soubresauts sur les taux grecs.
Le mouvement a été accentué à la bourse de Paris en raison de l'exposition générale des banques françaises sur la Grèce supérieure à celle de ses voisines allemandes ou suisses selon la BRI (Banque des Règlements Internationaux) et compte tenu de la configuration graphique court terme en 'bout de course' d'un biseau ascendant où les acheteurs ont coupé leurs positions.

Le bilan est celui d'un marché soumis à la pression des finances publiques dont la Grèce est le reflet actuel mais le courant acheteur est important et permet de récupérer les chocs très rapidement.
Le canal ascendant en place depuis des mois (pointillés) retrouve à cette occasion un nouveau point d'impact qui re-valide le support intermédiaire parallèle au support haussier.



Outre la Grèce, cette semaine est placée sous le signe des ventes au détail dont la progression en mars est attendue à + 1,1 % sur un mois après 0,3 % en février mercredi à 14H30 suivi par le Beige Book, c'est à dire le rapport de la Fed sur l'état de l'économie US, un constat réalisé 8 fois par an  et divulgué après bourse à 20H00.

Lundi et mardi paraîtront le déficit budgétaire US attendu à – 67,5 milliards $ contre 191,6 en février et le déficit commercial.
En fin de semaine, la production industrielle est escomptée jeudi à + 0,7 %. Les dernières publications concerneront l'immobilier vendredi à 14H30 avec les permis de construire et les mises en chantier puis le sentiment du consommateur attendu en hausse à 75 à 15H55.

Gilles Caye

Site édité par Comparagroup.2010 Copyright.