Bourse en ligne avec Accrobourse
2.14 bourse_728x90_décembre

Guide de la bourse

fleche Analyse technique
fleche Analyse fondamentale
fleche Banques en ligne
fleche Krach boursiers
fleche Forex
fleche Trackers
fleche OPCVM
fleche Indices boursiers
fleche Futures
fleche Warrants
fleche SRD
fleche Fiscalité
fleche CFD

La valeur de la semaine par François TINDILLERE

François TINDILLERE, titulaire d'un troisième cycle en gestion de patrimoine et spécialiste en valeurs boursières vous conseille chaque semaine une valeur à l'achat sur la base d'une analyse fondamentale. en savoir plus..

Guide du day trader

fleche Techniques de day trading
fleche Points pivots
fleche Vagues d’elliott
fleche Fiscalité du trader actif

Liste des courtiers

fleche Fortuneo
fleche Boursorama
fleche Binck
fleche Bourse Direct
fleche Cortal Consors

Bourse: le point sur les marchés par Gilles CAYE

Gilles CAYE, diplômé de l’ESSCA et de l’Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC.
Il est également écrivain et auteur de l’ouvrage «  j’apprends la bourse à ma  mère ».
Chaque semaine, il reviendra pour nous sur les évenements boursiers de la semaine écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir. en savoir plus..

Sites Comparagroup

fleche Comparavie
fleche Comparabourse
fleche Comparalivrets
fleche Comparabanques
fleche Comparaforex
fleche Comparaplacements

Courtiers en ligne

fleche Définition
fleche les courtiers en ligne
fleche Brochures bourse

Conseils boursiers

fleche Valeur de la semaine
fleche Analyse technique hebdo
fleche Palmarès boursiers

Placements

fleche Super livret
fleche Assurance vie
fleche PEA et compte titres

Bourse en direct

fleche CAC 40
fleche Dow Jones
fleche Actualités Boursières

08/11/2010 - Le CAC 40 de retour sur 3 900 points

Le CAC 40 repasse au-dessus de 3 900 points en hausse de 2,17 % sur la semaine et finit à 3916,73 points à la clôture vendredi soir porté par de bons indicateurs avancés de l'activité économique, le retour des créations d'emplois aux USA et surtout l'annonce de l'injection de 600 milliards de dollars dans l'économie par la Fed.

Toutefois, la progression est inférieure à celle enregistrée à la bourse de Francfort ou à Wall Street avec quelques questionnements en suspend pour cette semaine, les acheteurs n'ayant pas réussi à passer les dernières résistances pour s'ouvrir le chemin d'un retour sur les plus hauts d'avril même si le biais reste toujours haussier à la bourse de Paris.

. Inflexion à la hausse pour les indicateurs avancés – Le secteur manufacturier s'est redressé en octobre après 5 mois de décélération sur le plan mondial à 53,7 après le plus bas de 14 mois atteint en septembre à 52,5, principalement emmené par l'activité industrielle américaine à un plus haut de 5 mois et celle en Chine au mieux depuis 9 mois.

L'Europe participe à cette amélioration avec une légère accélération de la croissance à 54,6 après 53,7 en septembre.

Le secteur des services n'est pas en reste non plus avec une progression de 2,3 points à 54,6 de l'activité du secteur sur le plan mondial qui voit sa composante de l'emploi repasser en zone de croissance (c'est à dire au-dessus de 50) à 50,3.

Tous secteurs confondus, l'indicateur d'activité mondiale ressort à 54,8 après 52,6 en septembre (courbe noire ci-dessus) à un plus haut de 5 mois mettant un terme au moins temporaire à la décélération de ces derniers mois.

. Les créations d'emplois de retour aux USA – Les USA ont créé 151 000 emplois, un chiffre très supérieur aux 60 000 attendus par le marché qui bénéficie d'autre part d'une forte révision des 2 mois précédents, notamment septembre dont les destructions ont été ramenées à 41 000 contre 95 000 en première annonce.

L'essentiel de ces créations se concentre dans le secteur des services (dont 53 000 dans l'éducation) alors que l'activité manufacturière a encore détruit 7 000 postes.

Le taux de chômage reste inchangé à 9,6 % en ligne avec les attentes comme depuis le mois d'août.

. L'assouplissement monétaire devient effectif – La grande annonce largement attendue par les marchés a donc bien eu lieu mercredi. La Fed va racheter 600 milliards $ d'obligations du Trésor américain principalement ayant une échéance allant de 2 à 10 ans pour réduire les taux d'intérêts à long terme, les taux directeurs (à court terme) étant déjà positionnés dans une fourchette très proche de zéro entre 0 et 0,25 %.

Cette mesure fait suite à celle menée à partir du 18 mars 2009 qui avait vu un programme de rachat s'étaler sur 7 mois à hauteur de 300 milliards $.

Le but recherché est d'abaisser le coût du crédit pour faire redémarrer l'économie et inciter les agents économiques (ménages, entreprises financières et non-financières) à investir, dépenser et emprunter.

L'annonce a été le principal aiguillon à la bourse de Paris cette semaine suivi par un bond de 2 % le lendemain, expliquant l'essentiel de la performance hebdomadaire.

En reprenant toutefois ci-dessous l'analyse hebdomadaire du CAC 40, les cours restent toujours contenus dans leur canal ascendant sans réel débordement de la zone de résistance 3870-3920.


Peu de publications statistiques auront lieu cette semaine hormis concernant les déficits commerciaux et budgétaires US mercredi puis le sentiment du consommateur le 12 attendu en légère hausse à 69 pour ce mois de novembre.

Les publications des résultats des sociétés US appartenant au S&P500 s'achèvent également avec 436 sociétés ayant déjà publié leurs états comptables au 5 novembre.

79,8 % d'entre elles ont dépassé les attentes des analystes financiers ou sont en ligne avec les attentes pour une croissance bénéficiaire globale qui ressort en hausse de 32,4 % par rapport à la même période de l'an dernier.

Gilles Caye

Site édité par Comparagroup.2010 Copyright.