Bourse en ligne avec Accrobourse
2.14 bourse_728x90_décembre

Guide de la bourse

fleche Analyse technique
fleche Analyse fondamentale
fleche Banques en ligne
fleche Krach boursiers
fleche Forex
fleche Trackers
fleche OPCVM
fleche Indices boursiers
fleche Futures
fleche Warrants
fleche SRD
fleche Fiscalité
fleche CFD

La valeur de la semaine par François TINDILLERE

François TINDILLERE, titulaire d'un troisième cycle en gestion de patrimoine et spécialiste en valeurs boursières vous conseille chaque semaine une valeur à l'achat sur la base d'une analyse fondamentale. en savoir plus..

Guide du day trader

fleche Techniques de day trading
fleche Points pivots
fleche Vagues d’elliott
fleche Fiscalité du trader actif

Liste des courtiers

fleche Fortuneo
fleche Boursorama
fleche Binck
fleche Bourse Direct
fleche Cortal Consors

 


Courtiers en ligne

fleche Définition
fleche les courtiers en ligne
fleche Brochures bourse

Conseils boursiers

fleche Valeur de la semaine
fleche Analyse technique hebdo
fleche Palmarès boursiers

Placements

fleche Super livret
fleche Assurance vie
fleche PEA et compte titres

Bourse en direct

fleche CAC 40
fleche Dow Jones
fleche Actualités Boursières

OPCVM

Les OPCVM, Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, composés de SICAV et de FCP, proposent donc, comme leur nom l’indique, d’investir sur des valeurs mobilières, administrées par des professionnels, et détenues collectivement par plusieurs épargnants.

L’Autorité des Marchés Financiers les répartit en six groupes distincts : les OPCVM monétaires, peu risqués mais générant des bénéfices relativement faibles, les OPCVM obligations, particulièrement enclins aux variations, les OPCVM actions, composés au minimum de 60 % d’actions, les 40 % restants pouvant alors servir à limiter les risques, les OPCVM diversifiés, combinant, en général, des investissements monétaires à des fonds en obligations et en actions, les OPCVM fonds alternatifs, ouvrant l’accès à des produits très risqués, et les OPCVM fonds à formule, ayant pour but d’atteindre, à la fin d’une période définie, une performance minimum, prédéterminée grâce à une formule de calcul établie en fonction de l’évolution des marchés, tout en assurant la conservation d’une partie voire de l’intégralité du capital investi. Cette dernière catégorie présente deux configurations distinctes : les OPCVM garantis et les OPCVM protégés, offrant la possibilité de mêler sécurité, grâce à la couverture totale ou partielle des fonds, et risque, par des placements plus ou moins sûrs selon les bénéfices que l’investisseur espère générer.

L’offre diverse, proposée ici, permet à chacun d’adapter son choix en fonction de sa propre situation ; ainsi, les placements en OPCVM monétaires, relativement sûrs, ont généralement une durée de vie assez courte, inférieure à un an, tandis que ceux en OPCVM obligations, pour un rendement maximum, doivent être conservés au minimum trois ans, et ceux en OPCVM actions, au moins cinq ans. En ce qui concerne les investissements en OPCVM fonds à formule, il est conseillé, du fait de leur nature même, de ne pas les céder avant la date d’échéance prévue, ceux en OPCVM diversifiés, ne sont, en revanche, liés à aucune durée spécifique, celle-ci dépendant uniquement des fonds dont ils se composent. Les placements en OPCVM fonds alternatifs, étant donné le risque important qui les caractérise, sont, quant à eux, réservés à des investisseurs expérimentés.

La fiscalité des OPCVM répond, quant à elle, à des règles bien précises ; les plus-values restent libres de tout impôt dès lors que le montant total des ventes de valeurs enregistrées au cours de l’année ne dépasse pas le seuil de cession fixé à 25 830 € pour 2010. Au-delà de cette limite, elles se voient, en revanche, assujetties à l’Impôt sur le Revenu, à hauteur de 18 %, ainsi qu’aux prélèvements sociaux, dont le taux s’élève à 12,1 %. Les revenus perçus sont également soumis à ces différentes taxes, l’Impôt sur le Revenu pouvant être remplacé, dans le cas où les bénéfices proviennent d’obligations françaises ou étrangères et de titres de créances négociables français, par le Prélèvement Forfaitaire Libératoire, au taux de 18 %, cette dernière option n’est toutefois pas disponible lorsque les gains sont issus d’actions françaises ou étrangères. L’impôt sur les dividendes acquis ne s’applique cependant qu’après un abattement de 1 525 €, lui-même déduit suite à un premier abattement de 40 %.

Si leur fiscalité préférentielle contribue à les rendre particulièrement attractifs, les OPCVM présentent bien d’autres avantages puisqu’ils s’adaptent à tous les profils d’investisseurs : depuis les petits épargnants, en leur proposant des formules à la fois simples et sûres, jusqu’aux investisseurs plus expérimentés, grâce à des offres beaucoup plus techniques mais aussi plus rentables.


Courtiers en ligne:commandez les brochures

Bourse: le point sur les marchés par Gilles CAYE

Gilles CAYE, diplômé de l’ESSCA et de l’Université de Dublin, a été banquier pendant 11 ans au CIC.
Il est également écrivain et auteur de l’ouvrage «  j’apprends la bourse à ma  mère ».
Chaque semaine, il reviendra pour nous sur les évenements boursiers de la semaine écoulée et sur les perspectives de la semaine boursière à venir. en savoir plus..

Sites Comparagroup

fleche Comparavie
fleche Comparabourse
fleche Comparalivrets
fleche Comparabanques
fleche Comparaforex
fleche Comparaplacements

Site édité par Comparagroup.2010 Copyright.